Peupl’en Harmonie s’engage sur des échanges interculturels entre Guyanais de communautés et cultures différentes en partenariat avec les associations locales.

La Guyane est riche d’une incroyable diversité culturelle où se côtoient, mais sans se connaitre vraiment, de nombreuses communautés. Cette population multiethnique, composée en majorité de jeunes de moins de 25 ans, est actuellement en pleine construction de son identité. Les habitants des quartiers ou villages de Guyane rencontrent des difficultés pour connaître et communiquer avec d’autres guyanais, soit à cause de l’éloignement, soit en raison de différences culturelles.

Organiser un « échange » c’est mettre en relation 2 groupes de jeunes d’origine différente et leur permettre de se rencontrer, d’apprendre les uns des autres en échangeant sur problématique commune (ex : la problématique de l’alcool, de la drogue et des mules).

Du fait de son expérience qui lui facilite la mise en réseau et le montage de projets, PeH joue un rôle d’intermédiaire déterminant et essentiel à la bonne réalisation de ces échanges.

 

Les partenariats locaux

Monter des projets “d’échange” nécessite de disposer d’un solide réseau de partenaires. Ce réseau étant au cœur de l’ensemble de sa démarche, PeH travaille donc à la fois sur le développement et consolidation de ses partenariats dans les villages locaux.

L’association informe les associations guyanaises et se rend régulièrement dans les villages afin de rencontrer les communautés d’accueil et les potentiels participants. L’objectif étant ainsi de les mettre en contact et de monter ensemble un projet d’échange interculturel.

 

Faciliter et organiser des échanges interculturels

Dès que le partenariat est établi et le projet conçu, PeH s’implique dans le montage du projet de deux façons possibles :

Face à ce constat, PeH a choisi de développer les échanges entre communautés comme vecteur d’intégration et de cohésion sociale.

PeH est un « facilitateur » de l’échange car elle apporte un soutien technique et organisationnel aux structures

PeH est à l’initiative et le porteur du projet d’échange. Dans ce cas,  PeH définit avec les 2 partenaires le projet et l’intérêt commun, recherche les financements, coorganise et encadre les activités, gère la communication, le recrutement des participants et la réalisation de l’évaluation du projet.

 

Chantier-échange de jeunes entre Favard et Cacao

Après, en 2017, nous avons organisé un chantier-échange de jeunes de 10 jours entre le village amérindien Favard et le village hmong Cacao qui a permis :

– une rencontre et un échange interculturel entre hmongs et amérindiens ;

– l’apprentissage du travail collectif avec la construction d’une pépinière de plantes médicinales à Favard et la participation au travail quotidien dans les champs à Cacao,

– la découverte des 2 villages et des modes de vie et traditions respectifs ;

– la découverte de la forêt et des rivières guyanaises (avec des excursions de découverte de la crique et marais Gabriel et de la crique bagot sur le haut-comté).

 

Objectifs spécifiques 2019 :

 – Accompagner le CEMEA Guyane dans son projet d’échange interculturel

 – Monter un échange de jeunes pour 2020